vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Histoire04:47

La controverse de Valladolid

Histoire de réviser

Au milieu du XVIe siècle, la monarchie espagnole de Charles Quint, à la tête d'un immense empire dans le Nouveau Monde se trouve face à une interrogation inédite : quelle attitude adopter face aux peuples amérindiens dont les civilisations lui semblent barbares et païennes ? Retour avec Manon Bril sur un débat organisé en 1550 : la controverse de Valladolid où deux conceptions du monde s'opposent sur les rapports colonisateurs – colonisés.

Colonisation de l’Amérique par les Espagnols

En 1510, les conquistadors espagnols débutent la colonisation des Amériques, souvent de manière très violente, et les mauvais traitements infligés aux Amérindiens commencent à choquer l’opinion en Europe. Les Espagnols s’interrogent sur le comportement à adopter face à ces peuples aux coutumes différentes, à la civilisation méconnue, et non chrétiens. Le puissant roi d’Espagne Charles Quint convoque les meilleurs experts de l'époque pour réfléchir à la manière dont les indigènes peuvent être soumis et convertis. Il consulte des théologiens (des spécialistes de la religion), des juristes (des spécialistes du droit) et des administrateurs (ceux qui représentent son autorité en Amérique). Ces conseillers échangent d’abord de nombreuses lettres. Puis, se rencontrent en 1550 et 1551 dans la ville espagnole de Valladolid pour un grand débat. Un événement que l’histoire va retenir sous le nom de « controverse de Valladolid ».

Opposition de deux visions du colonialisme à Valladolid

À Valladolid, deux positions s’opposent, incarnées chacune par deux grandes personnalités. Le théologien Juan de Sepulveda défend une conquête et une conversion à la religion catholique radicales et dominatrices. Bartolomé de Las Casas, religieux lui-aussi, prône une forme pacifique de colonisation. Ces positions tranchées soulèvent des questions fondamentales qui vont éclairer la suite de l’histoire : Peut-on soumettre et coloniser une population ? Peut-on lui imposer sa religion ? Est-ce que les civilisations se valent ? Est-ce que la loi du peuple le plus fort s'impose au plus faible, ou bien est-ce que celui-ci conserve malgré tout des droits fondamentaux ?

Vers le commerce triangulaire

À des milliers de km de Valladolid, au Pérou et au Mexique, les conquistadors et les missionnaires semblent, eux sur le terrain, déjà avoir décidé du sort des Amérindiens : les civilisations des Aztèques et des Incas sont détruites, leurs populations assujetties au travail forcé et converties à la religion catholique. Finalement, Charles Quint décide de renforcer les quelques lois déjà destinées à adoucir le traitement des Amérindiens… avant de mettre en place l’arrivée d’esclaves africains sur le continent américain pour gonfler sa main d’œuvre et prendre part au commerce triangulaire.

Réalisateur : Alexandre Philippe

Nom de l'auteur : Benjamin Valière, Manon Bril, Séverine Bévérini, Bastien Bévérini

Producteur : France Télévisions, Goldenia Studios

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 23/03/20

Modifié le 22/04/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par