vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
INA
TV5MONDE
sso_title
sso_description
Histoire04:58

La guerre de Corée

La grande explication

Le 25 juin 1950, vers 4h du matin, les troupes communistes nord-coréennes envahissent la Corée du Sud. L’attaque est fulgurante et la petite armée sud-coréenne, prise de cours, est contrainte de battre en retraite. Après seulement trois jours de combat, Séoul, la capitale sud-coréenne tombe aux mains de l’ennemi. C'est le début de la guerre de Corée, le conflit le plus meurtrier depuis la fin de la seconde guerre mondiale et l’un des épisodes les plus importants de la guerre froide.

Pourquoi la Corée est-elle divisée en deux ?

Le 15 août 1945, quelques jours après les bombardements atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki par les Etats-Unis, l’empereur Hirohito annonce la capitulation du Japon. L’Empire du soleil levant est aussitôt démilitarisé et occupé par l’armée américaine, tandis que ses colonies lui sont toutes retirées. Parmi elles : la Corée, sous emprise japonaise depuis 1910. Le pays n’acquiert pourtant pas encore son indépendance. Grandes puissances victorieuses, l’URSS et les Etats-Unis, divisent la péninsule coréenne en deux zones d’occupation, de part et d’autre du 38e parallèle.

Le partage de la Corée, victime de la guerre froide

Le partage doit être temporaire, le temps de « rétablir la paix ». Mais des tensions de plus en plus vives éclatent entre les deux superpuissances : c’est le début de la guerre froide. Incapables de se mettre d’accord sur la réunification du pays, deux Etats coréens sont officiellement proclamés en 1948 :

- au nord, un régime communiste, sous influence soviétique dirigé par Kim II-Sung

- au sud, un régime prooccidental, sous influence américaine - dirigé par Syngman Rhee

Le 38ème parallèle, frontière artificielle et zone de tensions

Tandis que la guerre froide s’intensifie, les tensions se cristallisent le long de cette frontière artificielle. Des premières altercations éclatent entre le nord et le sud. Le 25 juin 1950, tout bascule. Après avoir obtenu le soutien de Staline, les troupes de Kim II-Sung franchissent le 38e parallèle pour réunifier le pays sous la bannière communiste.

Comment les Etats-Unis réagissent-ils à cette invasion ?

Le jour-même, le Président américain Harry Truman qui veut à tout prix contenir le communisme, saisit le Conseil de sécurité des Nations Unies pour condamner l’attaque. Profitant de l’absence de l’URSS et de son droit de véto, il fait voter une intervention armée en Corée.

Les troupes de l’ONU et les américains à la rescousse de la Corée du sud

Le 15 septembre, une coalition internationale, constituée essentiellement de soldats américains, débarque à l'ouest de Séoul. Les troupes de l’ONU parviennent à repousser l’armée nord-coréenne, sous le commandement du général MacArthur, grand héros de la guerre du Pacifique.

La nouvelle Chine communiste de Mao au secours de la Corée du nord

Mais le 26 novembre, l’intervention de la Chine communiste de Mao renverse le cours de la guerre. Les Nord-Coréens reçoivent l'appui d'innombrables soldats venus de la République populaire de Chine qui vient de naître. Le président Truman réagit aussitôt et laisse entendre que les États-Unis pourraient utiliser la bombe atomique en Corée… Le monde tremble dans la crainte d’une nouvelle guerre mondiale.

Des centaines de milliers de tonnes de bombes et du napalm

Malgré l’insistance du général MacArthur qui est vite remplacé, l’arme nucléaire n’est pas employée. Mais les bombardements américains redoublent d’intensité et le nord de la péninsule est pulvérisé au napalm. La guerre s’enlise faisant des millions de victimes dont de nombreux civils.

Un armistice et toujours deux Corée ?

Le 27 juillet 1953, après trois ans de combats et d’interminables pourparlers, un armistice est signé entre les deux Corée. Mais cet accord n’a rien d’un traité de paix : il scelle la division du pays de part et d’autre du 38e parallèle qui devient la frontière officielle.

Une paix jamais signée

Si le conflit armé est terminé, il est pourtant loin d’être résolu : les tensions persistent. Le 27 avril 2018, les dirigeants des deux Corées se rencontrent. Franchissant la ligne de démarcation pour la première fois, ils s’engagent à déclarer officiellement la fin de la guerre. Mais malgré ce sommet historique, aucun traité de paix n’est signé. La Corée reste donc techniquement encore en état de belligérance.

 

Découvrez tous les épisodes de La Grande Explication

 

 

Réalisateur : Flore-Anne d'Arcimoles

Nom de l'auteur : Flore-Anne d'Arcimoles

Producteur : INA, France Télévisions, RTS, avec la participation de TV5Monde et Swedish Film AB

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Publié le 15/09/20

Modifié le 15/09/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par