Vidéo : À quoi pense « Le Penseur » de Rodin ?

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Options01:59Publié le 29/03/2021

À quoi pense « Le Penseur » de Rodin ?

Ouh là l'Art !

Depuis 240 ans, Le Penseur d'Auguste Rodin médite assis, les épaules courbées et le menton sur le revers de la main. Mais à quoi peut-il bien penser ? Eléments de réponse avec Adèle Van Reeth.

Rodin et l'art du mouvement

Le Penseur est doté d’un corps d’athlète, tout comme Adam, réalisé la même année par Auguste Rodin. Le sculpteur aime les corps musclés, ce qui n’est pas du goût de tout le monde. Brancusi, son contemporain, ne pourra s’empêcher d’affirmer devant ces corps nus : « Je n’aime pas le bifteck ». Et pourtant, pour Rodin, le point de départ, ce n’est pas la viande mais la chair animée, le vivant qu’il tente d’obtenir en modelant la glaise pour créer en retour le mouvement du corps et de la pensée – qui, pour l’artiste, n’allaient pas l’un sans l’autre. Le sujet de ses œuvres lui importe peu : c’est la forme qui l’obsède.

J’ai toujours essayé de rendre les sentiments intérieurs par la mobilité des muscles.

Rodin 

Pour Rodin,  Le Penseur était d’abord un poète, censé figurer au centre de « la Porte de l’Enfer », œuvre monumentale qui l’occupa la plus grande partie de sa vie. Sa pose rappelle celle du dieu des enfers que l’on voit sur La Mélancolie d’Albrecht Dürer. À moins que ce ne soit Dante, l’auteur de La Divine Comédie ? Dans tous les cas, Le Penseur vit désormais une vie autonome, et continue de prouver que la matière sculptée, elle aussi, produit de la pensée.

Nom de l'auteur : Adèle Van Reeth

Producteur : D18 / Tim Newman

Année de copyright : 2021

Année de production : 2021

Année de diffusion : 2021

Publié le 29/03/21

Modifié le 28/09/21

Ce contenu est proposé par