Vidéo : Genre et guerres en Europe (XVIIIe-XXIe siècle)

icu.next-video

Contenu proposé par

LIPE
Histoire06:47Publié le 24/12/2021

Genre et guerres en Europe (XVIIIe-XXIe siècle)

LIPE

A partir du XIXe siècle, les femmes sont considérées comme trop nombreuses et envahissantes : elles sont peu à peu exclues de la vie militaire.

La participation des femmes au combat 

Les avis divergent face à cette présence féminine. En 1792, lors du débat de l’entrée en guerre, plusieurs femmes comme Théroigne de Méricourt veulent participer au combat, l’assemblée nationale refuse. Un an plus tard, en 1793, l’Assemblée renouvelle son refus et les femmes sont exclues de la citoyenneté politique, cependant, un nouveau visage de femme en guerre se détache comme celui de Florence Nightingale : le symbole de l’intervention féminine humanitaire. Pionnière des soins infirmiers, cette infirmière britannique obtient les autorisations nécessaires pour aller soigner les malades et les blessées pendant la guerre de Crimée (1854-1856), elle se rend sur place avec une quarantaine d’infirmières, qui sont surnommées « les anges blancs ».

Masculinité nationale et combattante 

A la fin du XIXe siècle, les femmes sont rares sur les champs de bataille. Tous les pays valorisent les vertus de courage chez les hommes, chaque pays constitue une masculinité nationale et combattante qui fait des hommes  des « corps prêts à la guerre »

Le rôle des femmes pendant les deux guerres mondiales

La Première Guerre mondiale puis la Seconde Guerre mondiale, bousculent l’ordre établi. A l’arrière, les femmes participent à l’effort de guerre, elles travaillent à l’usine, fabriquent des munitions, ou participent exceptionnellement  au combat, en Serbie ou en Russie. Dans les pays occupés, comme la France, elles participent clandestinement au combat en s’engageant dans la résistance. Soldats, réfugiés, déportés, prisonniers politiques : les différences entre les vécus masculins et féminins pendant la guerre se rapprochent. 

Les violences sexuelles en temps de guerre

Ces violences concernent majoritairement les femmes. En 1945, lors de la chute du IIIe Reich, des centaines de milliers d’Allemandes ont été violées par les soldats de l’armée rouge mais aussi par les alliés : les soldats français, britanniques et américains. Certains historiens avancent le chiffre de 2 millions de personnes violées entre la libération et la période d’après-guerre.

Réalisateur : LIPE

Nom de l'auteur : Université de Nantes, Lipe

Producteur : LIPE

Année de production : 2020

Publié le 24/12/21

Modifié le 11/01/22

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau
Reprise de lecture Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !