Vidéo : Staline accède au pouvoir après la Révolution d'Octobre 1917

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire04:40Publié le 02/05/2016

Staline accède au pouvoir après la Révolution d'Octobre 1917

Apocalypse : Staline

Le 7 novembre 1917, les bolcheviks renversent le gouvernement provisoire de Russie et prennent la tête du pays. Dans ce nouveau régime qui s’installe, mené par Lénine, Joseph Djougachvili, dit Staline, prend une place de ministre. Ce ne sera finalement qu’une étape de plus dans son irrésistible ascension au pouvoir.

La prise du pouvoir des bolcheviks

Durant l’été 1917, l’influence des bolcheviks s’étend dans le pays, attirant notamment des classes ouvrières et paysannes désœuvrées. Face à cette menace, Alexandre Kerenski, chef du gouvernement provisoire, lance une grande opération de police marquée par l’arrestation de 800 personnes, dont Léon Trotski et Lev Kamenev. Lénine, lui, a pu fuir en Finlande, aidé par Staline, resté sur place, qui devient son messager, prenant encore un peu plus d’importance au sein du mouvement.

Trois mois plus tard, tandis que le pays est en proie à la famine et aux grèves, Lénine retourne à Petrograd. L’heure est venue de lancer l’insurrection. Ainsi, le soir du 7 novembre 1917, les Bolcheviks s’emparent des points stratégiques de la capitale, comme la centrale électrique, la poste, ou les ponts, et libèrent leurs camarades retenus prisonniers. Leur dernière cible est le Palais d’Hiver, résidence officielle du tsar, où s’est réfugié le gouvernement, protégé par un bataillon de 140 jeunes femmes. Celles-ci se battent héroïquement, mais ne parviennent pas à empêcher la capture des membres du gouvernement provisoire. Seul Alexandre Kerenski réussit à s’enfuir en exil en France puis aux Etats-Unis. Bien qu’il ait eu lieu en novembre, le coup d’Etat est appelé révolution d’Octobre, d’après l’ancien calendrier russe.

Le premier pouvoir de Staline, commissaire aux nationalités

Après cette prise de pouvoir par la force, Lénine arrive à la tête du pays et forme un gouvernement. Mais il préfère le terme de commissaire du peuple à celui de ministre, considéré comme trop bourgeois. Il propose à Trotski de prendre l’équivalent du ministère de l’Intérieur, qui refuse, affirmant : « nommer un juif à la tête de la police, c’est donner une arme supplémentaire à nos ennemis ». Il sera alors en charge des Affaires étrangères. Alexandra Kollontaï, une aristocrate devenue marxiste, est la première femme au monde à entrer dans un gouvernement. Staline, quant à lui, est nommé commissaire aux nationalités, chargé de régler les intentions d’indépendance aux frontières. Un sujet qu’il a déjà traité en 1913 dans une brochure intitulée Le Marxisme et la question nationale. C’est un pas de plus vers le pouvoir total de l’homme d’acier, qui, 20 ans plus tard, fera assassiner 12 des 15 ministres de ce premier gouvernement.

Réalisateur : Isabelle Clarke, Daniel Costelle

Producteur : Clarke Costelle & Cie

Année de copyright : 2015

Année de production : 2015

Publié le 02/05/16

Modifié le 18/01/22

Ce contenu est proposé par