Vidéo : Staline, porteur du testament et du culte de Lénine

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire03:12Publié le 03/05/2016

Staline, porteur du testament et du culte de Lénine

Apocalypse : Staline

Dans les derniers mois de sa vie, Lénine tente d’éloigner Staline du pouvoir. Mais après sa mort, ce dernier n’hésitera pas à se présenter comme son unique successeur légitime, instaurant notamment un grand culte de la personnalité à la gloire de son mentor.

Le testament de Lénine

Lorsque Lénine décède le 21 janvier 1924, son épouse, Nadejda Kroupskaïa, révèle qu’il a pu formuler un testament. Dans celui-ci, il accuse Staline d'être trop brutal, et conseille aux autres responsables soviétiques de le démettre de ses fonctions de secrétaire général. Staline menace la veuve, et l’oblige à publier un démenti dans la Pravda. Et il n’hésite pas à tuer tous les fidèles collaborateurs de Lénine qui tenteraient d’utiliser le testament pour l’écarter du pouvoir. C’est lui, l’héritier de Lénine, qui suivra ses préceptes : l’épuration permanente, notamment de ceux qu’il qualifie de parasites et de faux communistes, infiltrés jusqu’aux sommets du Parti.

Lénine, outil de propagande de Staline

Tandis que Trotski est encore le favori pour prendre la tête de l’URSS, Staline décide très vite d’instaurer un culte de la personnalité pour glorifier Lénine. Il fait construire un mausolée en son honneur juste devant le Kremlin et met en place une commission pour immortaliser sa mémoire. Il donnera également son nom à la ville de Petrograd, l’ancienne Saint-Pétersbourg, qui devient Leningrad. Lénine sera une sorte de saint pour le peuple sur lequel Staline s’appuiera pour asseoir sa mainmise sur l’Union Soviétique.

Réalisateur : Isabelle Clarke, Daniel Costelle

Producteur : Clarke Costelle & Cie

Année de copyright : 2015

Année de production : 2015

Publié le 03/05/16

Modifié le 22/11/22

Ce contenu est proposé par