Vidéo : La politique de collectivisation de Staline

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire03:54Publié le 04/05/2016

La politique de collectivisation de Staline

Apocalypse : Staline

Pour réduire le retard de l’URSS sur les autres grandes puissances, Staline lance un plan quinquennal qui vise à collectiviser les terres agricoles, regroupées en kolkhozes. Un projet qui se heurte à l’opposition de nombreux paysans, qui deviendront les ennemis de l’Etat.

Le plan quinquennal et les kolkhozes

En 1930, Staline lance son premier plan quinquennal. Un projet politique qui a pour but, comme l’affirme le dirigeant, de rattraper un retard économique et industriel d’un siècle en seulement cinq ans. Pour cela, il collectivise les terres agricoles et regroupe les paysans, qui deviennent des ouvriers de la terre, qui travaillent ensemble et vivent en communauté au sein des kolkhozes. Une méthode de travail qui leur permettra de produire des millions de tonnes de blé, que l’Etat compte vendre pour acheter des machines afin de fabriquer des tracteurs, ou équiper l’Armée rouge de chars et d’avions.

Les koulaks contre le reste de l’URSS

Mais Staline fait vite face à une opposition des paysans, qui refusent de perdre leurs terres et cette collectivisation. Il lance donc une vaste campagne contre ceux qu’il qualifie de « koulaks », des exploiteurs et des profiteurs. Face à leur résistance, il envoie la police qui s’en prend à tous ceux qui essaient de cacher des réserves et confisquent leurs biens. Ils sont suivis de 27 000 « dékoulakisateurs », composés de militants communistes des villes et de journaliers payés en parts de butins. Les koulaks, que Staline désigne comme tout fermier avec des salariés, un moulin, une sécheuse de pommes de terre, des machines agricoles et du bétail, seront nombreux à être envoyés aux camps du goulag, voire directement à la mort.

La propagande a pour but de monter le reste de la population contre les koulaks. La délation est fortement encouragée, poussant parfois aux règlements de compte ou aux viols. Les cinémas, par exemple, présentent Olga Balykina, une Tatare de Crimée, connue pour avoir accusé son père de voler du blé dans son kolkhoze. Elle reçoit les félicitations officielles du Parti, et est célébrée par les organisations de jeunesse communiste, les pionniers, âgés de 9 à 14 ans, et les komsomols, de 15 à 18 ans. Dans tous les villages, une statue est érigée en l’honneur de Pavel Morozov, le pionnier-héros numéro 001 de l’Union Soviétique. Un jeune garçon qui, d’après la police, a dénoncé son père hostile à la collectivisation avant d’être assassiné par son oncle, à 14 ans.

Réalisateur : Isabelle Clarke, Daniel Costelle

Producteur : Clarke Costelle & Cie

Année de copyright : 2015

Année de production : 2015

Publié le 04/05/16

Modifié le 20/01/22

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte