Vidéo : Comment Hitler a manipulé le peuple allemand ?

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire02:24Publié le 26/01/2022

Comment Hitler a manipulé le peuple allemand ?

Apocalypse : Hitler

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la popularité d’Hitler est immense. Dans ses discours, le Führer accuse la France et l’Angleterre, responsables de l’humiliation du peuple allemand avec l’armistice de 1918 et le traité de Versailles de 1919.

La revanche de l’Allemagne

20 avril 1940. Dans cette archive, une foule d’Allemands se pressent devant l’appartement personnel d’Hitler, pour fêter son anniversaire et faire don de tout ce qui peut aider à fabriquer des canons et des avions. Le métal récolté servira aussi à produire des centaines de milliers de jerricans, ces fameux « bidons boches », pouvant contenir une grande quantité d’essence.

La « Sitzkrieg » : la « drôle de guerre »

Avec la drôle de guerre, Hitler prépare la grande offensive de l’Allemagne. Cette période durera 8 mois entre la déclaration de guerre des Alliés, du 3 septembre 1939 au 10 mai 1940, date à laquelle l’Allemagne lance ses bombardiers contre les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg. Cette drôle de guerre permet au troisième Reich d’accumuler du matériel, des munitions et des vivres. Au-delà de la préparation du conflit, Hitler a un autre objectif : fanatiser une multitude de combattants qui se sentent humiliés par la capitulation de l’Allemagne en 1918.

Réalisateur : Daniel Costelle, Isabelle Clark

Producteur : CCxC, Louis Vaudeville et ECPAD

Année de copyright : 2020

Publié le 26/01/22

Modifié le 20/05/22

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau
Reprise de lecture Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !