Vidéo : 1958 : réformes, Ve République et guerre d'Algérie

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire04:17

1958 : réformes, Ve République et guerre d'Algérie

De Gaulle, l'histoire d'un géant

Alors que la France est engluée dans la crise algérienne, le général de Gaulle est rappelé au pouvoir en 1958. Il entame alors une série de réformes économiques et constitutionnelles ainsi qu’un processus mettant fin à la guerre d’Algérie (1954-1962).

Des réformes économiques profondes

Comme en 1945, Charles de Gaulle légifère par ordonnances pendant l’été 1958. Il réforme le pays à marche forcée, notamment dans le domaine économique. Le général de Gaulle cherche à réduire l’inflation, le déficit budgétaire et à augmenter les réserves des devises.

Les conséquences sont nombreuses :

  • Les taxes sur le tabac et l’alcool, ainsi que les tarifs du gaz et de l’électricité augmentent.
  • Le nouveau franc est créé.
  • L’économie française s’ouvre sur le monde.

Le général de Gaulle, fondateur de la Ve République 

En parallèle, Charles de Gaulle prépare un projet de constitution qui consacre plus de pouvoir à l’exécutif, notamment celui du président. C’est une révolution pour la France. Consultés le 28 septembre 1958, les Français approuvent massivement cette nouvelle Constitution, avec plus de 80% de voix. La Ve République naît.

Le 21 décembre, Charles de Gaulle est élu par un collège de 80 000 votants et devient le premier président de la Ve République. Sa première tâche est de former un premier gouvernement. Il désigne Michel Debré, fidèle à l’Algérie française, au poste de Premier ministre. Désormais, les principaux arbitrages, comme la défense et la politique étrangère, sont définies à l’Élysée.

Vers la fin de la guerre d’Algérie

Lors de son retour au pouvoir en 1958, Charles de Gaulle n’a pas manifesté d’opinion définitive sur la crise algérienne. Acquis à l’idée d’évolution réelle, Charles de Gaulle voulait aménager une longue transition. Dans une allocution télévisée le 16 septembre 1959, il lève toute ambiguïté et il se prononce en faveur de l’autodétermination des Algériens.

Choqués, les partisans de l’Algérie française se révoltent pendant la semaine des barricades à Alger fin janvier 1960. La rébellion est matée, mais le malaise s’accroit dans l’armée. Le 8 janvier 1961, les Français valident à 75 % par référendum, l’autodétermination algérienne. Cela a abouti un an plus tard aux accords d’Évianqui ont mis fin à la guerre d’Algérie.

Réalisateur : Jean-Pierre Cottet

Producteur : Martange Productions

Diffuseur : France 2

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 09/11/20

Modifié le 09/11/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par