Une étude scientifique publiée le 10 juillet 2017 conclut que les espèces vertébrées disparaissent de manière massive sur Terre depuis quelques décennies. Nous serions en train de vivre la 6e extinction de masse sur Terre.

C'est quoi une extinction de masse ?

Il s'agit d'une période de disparition rapide et masse d'espèces. Elle doit répondre à trois critères :

  • Avoir lieu à l'échelle de la planète tout entière 
  • Avoir lieu sur une période plutôt courte à l'échelle des temps géologiques (quelques millions d'années maximum)
  • Correspondre à une importante chute de biodiversité

Les 5 extinctions connues sur Terre

  • 1re extinction 

► 445 millions d'années (Ordovicien-Silurien)

► Extinction de 85 % de la vie marine

► Glaciation qui aurait entraîné la baisse du niveau des océans et contamination de l'eau par des métaux toxiques (hypothèses)

 

  • 2e extinction

► 374 millions d'années (Dévonien-Carbonifère)

► Extinction de 75 % des espèces animales (principalement marines)

► Glaciation (hypothèse)

 

  • 3e extinction

► 251 millions d'années(Permien-Trias)

► Disparition de 90 % des espèces

► Chute d'une comète et forte activité volcanique (hypothèses)

Cela aurait eu pour conséquence un cycle du carbone anormal. Les océans sont alors devenus acides et pauvres en oxygène.

 

  • 4e extinction

► 200 millions d'années (Trias-Jurassique)

► 75 % des espèces marines disparaissent. Les dinosaures deviennent l'espèce dominante

► Éruptions volcaniques massives

 

  • 5e extinction

► 65 millions d'années (Crétacé-Tertiaire)

Extinction des dinosaures

► Chute d'une météorite et forte activité volcanique (hypothèses)

Pourquoi va-t-on vers une 6e extinction de masse ?

27 600 est le nombre d'espèces vertébrées étudiées (50 % des espèces connues). L'étude a observé les populations de 1900 à 2015.
32 % des vertébrés voient leur population décliner en nombre et en surface géographique où ils sont initialement répartis. Par exemple le lion était très répnadu dans quasiment tout l'Afrique et une grande partie du Moyen-Orient. En 25 ans, il a connu un déclin de 40 % en population et on ne le retrouve plus que sur de petits territoires en Afrique et dans une seule région de l'Inde.

Mais si la communauté scientifique s'alarme, c'est à cause de l'accélération de l'extinction des vertébrés. C'est à dire ? Sur ces 100 dernières années, 200 espèces ont disparu, là où il aurait fallu 10 000 ans en temps normal. Toutes les régions sont concernées et le phénomène touche aussi bien les mammifères que les amphibiens ou les resptiles et les oiseaux.

Alors pourquoi une 6e extinction de masse ?

Les trois critères qui permettent de déterminer la présence d'une extinction de masse sont identifiables dans l'étude publiée.

  1. Le phénomène est constaté à l'échelle planétaire (voir l'infographie)
  2. L'accélération de la disparition de certains vertébrés apparait dès le XVIIIe siècle
  3. Les disparitions d'espèces ont été multipliées par 100 depuis 1900.

Une accélération causée par l'Homme

  • Réchauffement climatique (augmentation de 1,1 °C depuis le début de l'ère industrielle)
  • Urbanisation (54 % de la population mondiale vit dans les villes)
  • Déforestation (La déforestation mondiale de 1990 à 2010 représente 4 fois la superficie de l'Italie)
  • Agriculture (Les terres agricoles représentent 37 % des terres en 2014)
  • Dégradation de l'habitat animal
  • Surexploitation des espèces : chasse, pêche, braconnage (on passe de 13 rhinocéros braconnés par an en 2007 en Afrique du Sud à 1215 en 2014)

 

Contenus : Sybile Morel
Graphisme : Grégory Rossi et Jonas Nujaym

Publié le 19/07/17

Modifié le 03/05/19