Vidéo : De Gaulle organise laborieusement la Résistance

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire04:51

De Gaulle organise laborieusement la Résistance

Moi, général de Gaulle

Le 16 juin 1940, De Gaulle vit une journée riche en rebondissements. D’espoir en désillusion, tout a basculé en l’espace de quelques heures. Et c’est dans un grand désarroi face à l’abandon des politiciens français que le général se retrouve à la tête de la Résistance.

Le projet d’une union franco-anglaise

De Gaulle, fraîchement nommé sous-secrétaire d'Etat à la guerre, rencontre le Premier ministre anglais Winston Churchill dans la journée du 16 juin 1940 à Londres avec une idée précise que lui a soufflée Jean Monet : une union entre la France et l'Angleterre pour devenir une seule et même nation contre les nazis d’Adolf Hitler. Churchill adhère immédiatement au projet et deux heures plus tard l’ensemble du gouvernement anglais abonde dans le même sens. Il ne reste alors plus au président du Conseil Paul Reynaud qu’à convaincre les politiciens français.

La désillusion totale

Malheureusement, Paul Reynaud ne parvient pas à convaincre les ministres français qui ne croient pas en ce projet d’union. Déchu, le président du Conseil abandonne et dépose dans la foulée sa démission au président de la République Albert Lebrun qui l’accepte. Ce dernier nomme alors le maréchal Pétain en lieu et place de Reynaud. De Gaulle apprend la nouvelle à son retour à Bordeaux à 21h. Il comprend tout de suite que le projet d’union entre la France et l’Angleterre n’est plus à l’ordre du jour et que l’intention de Pétain est de demander un armistice avec l’Allemagne.

Le dernier espoir

Le général de Gaulle ne peut accepter l’idée d’abandon. Il refuse de ne pas se battre pour la France. Dans la nuit du 16 au 17 juin, il rend visite à différents hommes politiques mais il ne parvient pas à les convaincre de le suivre dans son combat. Aux alentours de 23h il se rend alors au bureau de Paul Reynaud avec un ultime espoir : De Gaulle souhaite que l’ancien président du Conseil devienne le chef de la Résistance française en Angleterre. Reynaud refuse la proposition du général, mais lui donne 100 000 francs issus des fonds secrets du gouvernement pour l’aider à créer la Résistance. Et c’est tard dans la nuit que De Gaulle décide de s’envoler le lendemain matin pour Londres.

La Résistance pour sauver la France

Le 17 juin 1940 l’avion décolle avec à son bord le général français et Edward Spears, un proche de Churchill, qui rentre lui aussi au pays. De Gaulle quitte la France mais ne l’abandonne pas. Il a bel et bien l’intention de résister pour la sauver.

Réalisateur : Peggy Leroy

Producteur : France Télévisions

Diffuseur : France 2

Année de copyright : 2019

Année de diffusion : 2019

Publié le 21/09/20

Modifié le 21/09/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par