Vidéo : 8 mai 1945 : la capitulation allemande est signée à Reims

vidéo suivante

Contenu proposé par

Histoire02:45

8 mai 1945 : la capitulation allemande est signée à Reims

Un village français, ils y étaient...

La capitulation allemande de mai 1945 marque la fin de la Seconde Guerre mondiale. Retour dans les coulisses de cette signature historique avec le journaliste Nicolas Chateauneuf dans le lieu même à Reims où elle a eu lieu.

Négociations tendues entre les Alliés et les Allemands

En février 1945, le général Eisenhower installe son QG dans un lycée de Reims (baptisé aujourd'hui lycée Roosevelt). A la fin de la guerre, des cohortes de prisonniers allemands défilent sous bonne escorte dans cette ville champenoise (Marne). Le 6 mai 1945, la tension monte d'un cran. Le chef d'état-major de l'armée allemande, le général Alfred Jodl, arrive à Reims. Il est attendu par les chefs des armées alliées pour négocier l'acte de reddition de l'Allemagne.

Avec quels pays l'Allemagne signe sa capitulation ?

La signature se déroule dans la salle des cartes, la « War room », le saint des saints des armées alliées, l'endroit où se mène le guerre sur le front ouest. Au centre de la pièce, une grande table de conférence. 17 journalistes sont conviés pour installer projecteurs et caméras, et immortaliser ce moment historique. A 2h30 du matin, la délégation allemande prend place à la table. Huit haut-gradés alliés lui fait face. Trois d'entre-eux contresignent le texte de la capitulation : le général Bedell-Smith, chef d'état-major américain et bras droit d'Eisenhower ; le général Sousloparov qui représente les Soviétiques ; et le général Sevez, émissaire des Français. La tension est palpable. Après quelques minutes de signatures, le général Jodl se lève, prononce un bref discours dans lequel il demande que « le peuple allemand soit traité avec générosité », et quitte la pièce.

Victoire pour le général Eisenhower

Les Alliés se congratulent. Eisenhower qui ne souhaitait pas discuter directement avec la délégation allemande, laisse éclater son soulagement en formant le V de la victoire avec les stylos utilisés pour la signature. Nous sommes le 7 mai. La capitulation allemande est de nouveau signée à Berlin le 8 mai à 23 heures (1h du matin, le 9 mai, à Moscou) à l'initiative de Staline. La date du 8 mai devient le symbole de la victoire sur le nazisme.

Réalisateur : N.Chateauneuf/L.Bastian/V.Blanco

Nom de l'auteur : Nicolas Chateauneuf

Diffuseur : France 2

Année de copyright : 2020

Publié le 29/10/20

Modifié le 30/10/20

arrow
voir plus