vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Actualité02:24

Comment fonctionnent les élections présidentielles américaines ?

Decod'actu

Qui succédera à Barack Obama à la Maison Blanche ? Suspens ! Ce n'est que le 8 novembre prochain que le nom du nouveau président américain sera révélé… d'ici-là une machine électorale complexe et très différente de celle que nous connaissons en France se met en marche.

Quel est le processus électoral dans la désignation du président ? 

Pour simplifier, on pourrait dire que c’est un combat qui oppose à gauche, les démocrates et à droite, les républicains. Des candidats indépendants peuvent se présenter mais leur chance de gagner est minime car ils ne peuvent lutter financièrement et médiatiquement contre les deux grands partis.

- Le premier round se déroule à l’intérieur même des partis. Dans chaque état, les délégués qui se sont déclarés pour un candidat à la présidentielle sont choisis. Ce choix des délégués peut prendre la forme d’un caucus, ce sont des votes internes réservés aux militants ou de primaires c’est-à-dire d'élections ouvertes à tous. Chacun des 50 états du pays fournit ses élus évidemment plus un état est peuplé plus le nombre de délégués sera grand. La Californie gigantesque pèse plus lourd que le tout petit Vermont. Il y a des dates importantes lors de ces premiers scrutins comme le super Tuesday, le super mardi, c’est le jour où le plus grand nombre d’états s’exprime. Une fois les délégués élus, ils se rendent à la convention nationale de leur parti, généralement à la fin de l’été. Ce n’est que là que sont désignés officiellement les candidats à la présidence.

- Le second round peut alors commencer. En France, nous avons opté pour le suffrage universel direct pour élire le président. Aux Etats-Unis, l’élection se fait au suffrage universel indirect. Les citoyens américains ne choisissent pas directement leur président mais votent pour 538 grands électeurs qui vont désigner le chef de l’état. L’élection a lieu à la majorité absolue, soit 270 voix sur les 538 exprimées. Un système électoral complexe dans lequel la course aux voix va de pair avec une course aux dollars, en 2012, Barack Obama avait dépensé 1 milliard de dollars pour sa seule campagne, on est loin des 21,7 millions d’euros dépensés par François Hollande lors de la présidentielle de 2012.

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : Léo Pajon

Année de copyright : 2016

Année de production : 2016

Année de diffusion : 2016

Publié le 17/03/16

Modifié le 13/01/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par