Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche
icone play

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Sciences et technologie01:42

Pourquoi la Chine est-elle aussi polluée ?

1 jour, 1 question

Ce pays le plus peuplé du monde s’est lancé dans un développement industriel très rapide depuis une trentaine d’années. Il a fallu construire des milliers d’usines mais également des centrales à charbon très polluantes, pour produire de l’électricité. Et les besoins d’une population aussi nombreuse sont énormes : la Chine consomme près de la moitié du charbon produit chaque année dans le monde ! Les Chinois achètent en outre de plus en plus de voitures : 2 millions par mois, soit autant qu'en France en 1 an.

Plus de voitures, plus d'usines, plus de centrales à charbon, donc plus de pollution.

Les grandes villes chinoises sont ainsi noyées dans le smog, un nuage de pollution très toxique. Car ce smog contient des particules qui pénètrent dans les poumons, malgré les masques que portent les nombreux Chinois. Dans certaines villes de Chine, comme à Harbin, le taux de particules dans l'air est 40 fois plus élevé que le taux recommandé par l'Organisation mondiale de la santé. Les conséquences sont dramatiques, avec chaque année, 1 million de morts à cause de la pollution de l'air. Dans plusieurs villes chinoises comme Shanghai ou Pékin, le nombre de voitures a donc été limité. De nouveaux modèles de centrales à charbon, moins polluantes, sont aussi en train d'apparaître. Mais pour de nombreux industriels et politiques chinois, la lutte contre la pollution freine le développement économique et il est difficile pour les mouvements écologiques de faire entendre leurs voix dans un pays où la liberté d'expression est interdite.

 

Découvrez comment réaliser un dispositif pour mesurer la pollution de l'air.

Réalisateur : Jacques Azam

Producteur : Milan Presse, France Télévisions

Année de copyright : 2015

Année de production : 2015

Publié le 11/06/15

Modifié le 20/01/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par